Pour buller... les BD !

jeudi 23 mai 2013

Voici quelques suggestions de BD. N’hésitez pas à venir au CDI pour les emprunter !

Tout d’abord, deux nouveautés :

Lepage, Emmanuel. Un printemps à Tchernobyl. Futuropolis, 2013. (Cote : BD LEP)

Le 26 avril 1986, le plus grave accident nucléaire du XXe siècle se produit à Tchernobyl, en Ukraine. Vingt-deux ans plus tard, jour pour jour, Emmanuel Lepage se rend sur les lieux de la catastrophe. Après Voyage aux îles de la désolation, Un printemps à Tchernobyl est son deuxième documentaire en bande dessinée.

Hautière, Régis / François, David. De Briques & de Sang. Casterman, 2010. (Cote : BD HAU)

Janvier 1914. À Guise, dans l’Aisne, la police retrouve le corps d’un ouvrier fondeur assassiné. Puis, quinze jours plus tard, celui d’une veuve, dont tout indique qu’elle a été victime du même assassin. L’enquête d’un journaliste de l’Humanité spécialisé dans les faits divers va être l’occasion de découvrir le contexte fascinant de ces morts violentes : le familistère, communauté ouvrière fondée par un patron « social ».

Et puis deux titres que j’aime particulièrement :

Guibert, Emmanuel / Lefèvre, Didier / Lemercier, Frédéric. Le photographe. Dupuis, coll. Aire libre, 2003. (Cote : BD GUI)

Fin juillet 1986, Didier Lefèvre quitte Paris pour sa première grande mission photographique : accompagner une équipe de Médecins Sans Frontières au coeur de l’Afghanistan, en pleine guerre entre soviétiques et Moudjahidin... Cette trilogie, à la fois témoignage et documentaire, marque d’autant plus les esprits qu’elle mêle aux dessins d’Emmanuel Guibert les photographies de Didier Lefèvre. Ce procédé nous happe complètement et nous permet de prendre véritablement conscience du quotidien de ces médecins et surtout de celui de la population afghane. A lire absolument !

Satrapi, Marjane. Persepolis. L’Association, coll. Ciboulette, 2003. (Cote : BD SAT)

Dans Persepolis (récit en 4 tomes), Marjane Satrapi raconte son enfance puis son adolescence sur fond d’histoire de son pays, l’Iran. C’est un récit drôle et triste à la fois, parfois cocasse, souvent touchant. Mais toujours passionnant. Une bande dessinée que l’on n’oublie pas !

Enfin, pour l’humour :

Pins, Arthur de. Zombillénium : 1 - Gretchen. Dupuis, 2010. (Cote : PIN)

Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d’attractions Zombillénium. On n’embauche pas n’importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n’ont qu’à passer leur chemin, ici on ne travaille qu’avec d’authentiques loups-garous, vampires et momies. C’est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise.... Cette bande dessinée, qui relève de la comédie fantastique des plus loufoques, nous offre un très bon moment de lecture. A lire sans hésiter !