Accueil ::> Activités pédagogiques ::> Olympiades ::> Olympiades des sciences de l’ingénieur

Olympiades des sciences de l’ingénieur

vendredi 1er juin 2012, par Lycée.

Après être arrivé deuxième aux sélections académiques à Caen il y a 3 semaines, un groupe de lycéens de terminale S Sciences de l’Ingénieur du lycée Julliot de la Morandière composé de Benjamin Leraux, Alexis Marti, Mathis Frémont, Simon Coulombier et Pierre Everwyn s’était déplacé au Centre de Recherches EDF de Clamart en région parisienne pour la finale nationale.

Soixante-deux équipes de toute la France dont quatre de l’académie de Caen (236 équipes au total lors des différentes sélections académiques) se sont donc retrouvées sur place pour concourir.
L’équipe de Granville y présentait un Rotarod, système technique permettant de traiter le comportement des souris de laboratoire. Ce thème correspond à une demande d’une étudiante en école vétérinaire. Elle travaille sur une thèse sur les maladies neuromusculaires comme la maladie de Pompe qui touche environ 150 nourrissons par an. Toutes les disciplines des Sciences de l’Ingénieur telles que la mécanique, l’électronique et l’informatique ont été mises en œuvre et les élèves ont fait preuve d’une grande motivation, ne comptant pas leurs heures de travail. Notons que cette filière S Sciences de l’Ingénieur prépare les élèves à intégrer des classes préparatoires et des écoles d’ingénieur.
Chaque équipe présente à Clamart effectuait sa présentation devant deux jurys différents. A la suite des délibérations, les lycéens de Granville se sont classés à la sixième place au niveau national. D’ailleurs trois équipes de l’académie de Caen se classent dans les 9 premières. Belle récompense pour ces chercheurs acharnés. L’académie de Caen est la plus petite de France en terme d’effectif en Sciences de l’Ingénieur et se retrouve la plus récompensées.
Petite anecdote, la souris blanche achetée la veille pour valider le fonctionnement du Rotarod a fait une portée de 4 souriceaux lors du voyage à Clamart, quelle surprise en arrivant.

Les professeurs sont maintenant à la recherche de nouveaux projets pour l’année prochaine, si vous êtes une petite entreprise et que vous avez des besoins dans le domaine mécatronique, n’hésitez pas à les contacter.